La politique des droits de l’homme en Allemagne

La consultation officielle a lieu à l’université Humboldt Agrandir l'image La consultation officielle a lieu à l’université Humboldt (© AA) Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies examine régulièrement la situation des droits de l’homme dans tous les États membres des Nations Unies. En mai 2013, l’Allemagne se soumettra pour la deuxième fois à l’examen périodique universel (EPU). À cette occasion, le gouvernement fédéral présentera un rapport dont il aura discuté au préalable publiquement avec des organisations non gouvernementales et des citoyens. La consultation a eu lieu le 5 décembre sous la direction de Markus Löning, délégué du gouvernement fédéral à la politique des droits de l’homme.

 De quoi s’agit-il ?

 La situation des droits de l’homme de chaque État membre des Nations Unies est examinée environ tous les quatre ans au titre de l’examen périodique universel (EPU) du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. L’Allemagne s’est soumise pour la première fois en février 2009 à cette procédure, en place depuis 2007, et renouvellera l’exercice en avril 2013.

 

La consultation officielle Consultation officielle Agrandir l'image Markus Löning (2e à g.) avec les représentants des organisations non gouvernementales lors de la consultation officielle (© AA) Dans ce but, le gouvernement fédéral travaille actuellement à un projet de rapport dans lequel seront résumés les développements des quatre dernières années. La consultation officielle est destinée à permettre aux organisations non gouvernementales et aux citoyens de poser des questions et de faire des suggestions. Cette démarche est une nouveauté en Allemagne, a déclaré le délégué à la politique des droits de l’homme, Markus Löning, lors de la consultation qui s’est déroulée à l’université Humboldt de Berlin : « Il est important pour nous que l’opinion publique participe et soit associée à cette procédure. »

 

En plus des différents ministères du gouvernement fédéral, les représentants d’un grand nombre d’organisations non gouvernementales (ONG) ont pris part à la consultation, notamment Pain pour le monde, Forum Menschenrechte, Kindernothilfe et Pro Asyl. Les représentants des ONG ont proposé, entre autres, que les analyses concernant les thèmes du racisme, de la pauvreté et de la traite des êtres humains soient formulées de manière plus différenciée et détaillée.

 

Markus Löning a réaffirmé l’importance primordiale de la procédure d’examen périodique universel et du travail du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies « absolument essentiels » à ses yeux pour les sociétés civiles du monde entier. Cette procédure traite tous les États à égalité. Elle s’applique à tous les pays, qu’ils soient grands, petits, européens, africains ou latino-américains.

 

Journée internationale des droits de l’Homme

Journée internationale des droits de l’Homme

Le 10 décembre 1948 les Nations unies proclament la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

(© AA)